LIEUTENANT-COLONEL JEAN E. CHAPUT,OBE,ED.

Natif de Montréal, Jean E. Chaput est le fils de Émile Chaput et de Rosalie Loranger.Diplômé du Mont-Saint-Louis, où il s’illustre dans le corps des cadets, Jean E. Chaput se destine au monde des affaires en allant parfaire ses connaissances en économie à l’École des Hautes Études Commerciales (H.E.C.), tout en se joignant, dès 1926 , au Corps École des Officiers Canadiens (C.E.O.C.).

À sa sortie des H.E.C., Jean E. Chaput fait ses premières armes comme courtier en valeurs mobilières pour Paul Ostiguy & Corporation, avant de passer au service de Geoffrion & Compagnie puis, en 1933, d’ouvrir son propre bureau sous la raison sociale Brault & Chaput, tout en devenant membre de la Bourse de Montréal. Jean E. Chaput est le frère de la sénatrice et ex-commentatrice bien connue, Solange Chaput Rolland.
S’étant joint aux Carabiniers Mont-Royal en 1927 comme lieutenant, avant que le régiment ne change son nom pour devenir les Fusiliers Mont-Royal, Jean E. Chaput est alors déjà dans l’armée active occupé à suivre le Militia Staff Course en Ontario. Ayant rejoint le régiment comme commandant de la compagnie d’État-major, Jean E. Chaput suit le régiment à Valcartier, puis en Islande et enfin en Angleterre.

Après divers cours d’état-major, il revient au pays et promu lieutenant-colonel, il occupe le poste de responsable des fonctions d’officier de renseignements et d’opération militaire dans la région de Québec, en lien avec la marine et l’aviation, dans la chasse aux sous-marins dans le Saint-Laurent et dans le Golfe où 42 navires ont été coulés. Par la suite, il devient l’un des organisateurs de l’historique conférence de Québec de 1943 à laquelle participent Mackenzie King, Théodore Roosevelt et Winston Churchill et qui servira de prélude à l’invasion de l’Italie puis de la Normandie.

En 1944, on le renvoie en Angleterre, notamment comme chef instructeur de l’École d’infanterie canadienne où les officiers canadiens suivent un dernier cours avant de traverser sur le continent. Rapatrié au Canada en 1945, on le nomme assistant adjudant-général au quartier général d’Ottawa.

Revenu à la vie civile en 1946, il est nommé gouverneur de la Bourse de Montréal tout en prenant le commandement du régiment Les Fusiliers Mont-Royal, redevenu un régiment de réserve. Il cède son commandement en 1949.

Il fonde alors, la même année, dans un premier temps l’Association des anciens des Fusiliers Mont-Royal, qu’il transforme ensuite en l’actuel Club des officiers, dont il devient le président-fondateur.

Parallèlement à sa carrière, le lieutenant-colonel Jean E. Chaput, deviendra membre de la Légion canadienne, de la Chambre de commerce du district de Montréal, vice-président de la Quebec Legion Memorial Housing Corporation et vice-président du bureau des gouverneurs de la Bourse de Montréal.

Le lcol Chaput est décédé le 12 août 1991 à l’Age de 85 ans . Il est inhumé au Cimetière de ST-Adèle

Pierre Vennat
Maj (R) Jacques Guilbault

Les fusiliers Mont-Royal Nunquam Retrorsum