1942 Lcol Dollard Ménard

1913-1997 Brigadier général Dollard Ménard DSO. CD.

menard

 

Né à Notre-Dame du Lac (Témiscouata), il étudie au Collège Sacré-Coeur et à l’Université Laval. En 1932 il entre au Collège Militaire Royal de Kingston d’où il sort en 1936 avec le grade de Lieutenant.

 
De 1936 à 1940, il séjourne en Inde, en Chine et à Hong-Kong. Le Lieutenant Ménard prend son expérience au sein de l’Armée britannique. De retour au Canada, en mars 1940, il est promu Capitaine et se retrouve à Ottawa pour entraîner des troupes qu’il conduit en Angleterre. Après un bref passage au Canada, en 1941, il est promu Major et en mars 1942, il retourne en Angleterre avec le grade de Lieutenant-Colonel.

 
À 29 ans il prend le commandement du Bataillon des Fusiliers Mont-Royal, unité qu’il dirige avec bravoure lors du raid sur Dieppe, le 19 août 1942. Gravement blessé, il est secouru sur les plages par le Sergent Pierre Dubuc. Ce dernier le prend sur son dos et ils réussissent à embarquer sur une barge. Pour son courage et sa ténacité au combat, il reçoit l’Ordre du Service Distingué (DSO.). Il est le seul commandant des unités engagées qui revient de Dieppe.

 
Il est soigné en Angleterre et au Canada. À l’été 1943, il commande le Régiment de Hull lors du débarquement sur l’île de Kiska (Aléoutiennes). Jusqu’à la fin de la guerre, il commande la 13e Brigade canadienne d’infanterie et le Centre d’entraînement de Valcartier.

 

Après le conflit, il occupe de nombreuses fonctions militaires, dont celles d’attaché militaire en France ainsi que Chef d’état-major de la Commission des Nations-Unies en Inde et au Pakistan.
En 1956, il est promu Brigadier général et Commandant de la 3e Brigade d’infanterie canadienne. En mars 1958 et jusqu’à sa retraite, il devient le Commandant de la Région militaire de l’Est (Québec).

 
Il décède le 14 janvier 1997.

 
Autres décorations :

Officier de la Légion d’Honneur (France)
Croix de guerre 2 palmes (France).

 

Les fusiliers Mont-Royal Nunquam Retrorsum