Lcol Rodolphe Bédard, VD

Officier commandant ,octobre 1927-octobre 1930
Dernier Commandant du 65e Carabiniers Mt-Royal

Né à Montréal, le 8 décembre 1879.Il s’est enrôlé dans les Carabiniers Mont-Royal, en janvier 1894 et fut placé dans la compagnie No 8,commandé par le capitaine Léonard G.de Tonnancourt.

En janvier 1895, il va suivre un cours de sous-officiers à l’école militaire de Saint-Jean P.Q., commandée par le colonel d’Orsonnens.

A son retour au régiment, il est aussitôt nommé caporal et continua par tous les moyens possibles à augmenter son  bagage de connaissances, avec le résultat qu’il est promu sergent pour l’inspection régimentaire de l’année 1986. En 1897, le grade de sergent de couleur de sa compagnie lui est offert, et c’est avec honneur qu’il l’accepte.
Subséquemment après diverses promotions dans l’état-major des Sous-officiers il décroche le grade de sergent paie-maître. Il fut sergent de couleur pendant plusieurs années et sa compagnie se classa parmi les dix première à l’inspection de la division du district de Montréal et occupa cette honorable position durant toutes les années qu’il occupa le poste de sergent de couleur. Il servit également comme sergent instructeur dans le 65ème régulièrement, et dans le 85ième, le 83ième et le 64ième durant les camps d’été. La 4e Compagnie du 65ème qui suivait toujours de plus près était en 33ième position dans toute la division de Montréal. Cela peut paraître banal aujourd’hui. Et ces anecdotes dans le contexte d’une d’un portait de 2010. Mais plus d’un se souviendront de des vives compétitions d’autrefois où la tenue, l’habillement, le comportement et la discipline avaient des attraits irrésistibles à l’honneur des jeunes de cette époque.

Nommé second lieutenant en 1910, c’est sous le commandement du Général King qu’il devenait en octobre 1927 Lt/Col et commandant de son régiment.

Pendant la guerre 1914-18 voyant ses offres pour aller servir outre-mer continuellement refusées, il servit à l’état-major du Colonel Leduc et participa à l’organisation du 15e Valcartier, plus tard à l’organisation de la 1ère compagnie des “Home Defense“ à l’arsenal de l’avenue des Pins. Quand le 22e régiment, revint au Canada après la 1ère grande guerre, c’est le capitaine Bédard qui commandait la compagnie du C.M.R. qui devait escorter le valeureux régiment. Comme ancien commandant il s’est toujours intéressé aux activités du régiment.

Les fusiliers Mont-Royal Nunquam Retrorsum