Les Aumôniers

Lors de la création de notre régiment, sous le nom de 65e Bataillon-Carabiniers Mont-Royal, en 1869, le statut d’aumônier régimentaire, ou de padre comme on dit en langage militaire populaire, n’était pas encore reconnu par les autorités canadiennes de la milice et ne le fut qu’un quart de siècle plus tard. 

Précédant les autorités, les Carabiniers Mont-Royal, formés alors entièrement de catholiques, en réclamèrent un aux autorités religieuses du diocèse de Montréal qui déléguèrent alors le chanoine Charles Fabre, qui devait quelque temps plus tard être lui-même appelé à l’épiscopat. Le futur Mgr Fabre avait toutefois vu son statut régimentaire officialisé par un ordre du régiment. 

Premier aumônier donc de notre histoire régimentaire, Mgr Fabre déca son poste au chanoine Édouard Morin, lorsqu’il fut appelé à l’épiscopat été nommé archevêque de Montréal. 

N’ayant pas la santé pour se rendre au Nord-Ouest, le chanoine Morin fut remplacé par le père Provost lors de l’expédition du Nord-Ouest en 1885 et celui-ci, décédé en 1886, céda sa place à un Jésuite, le père Garceau,, ancien zouave pontifical. 

Finalement, en 1897, les aumôniers étant maintenant officiellement reconnus dans la hiérarchie militaire, c’est un ordre du ministère de la milice qui désigna officiellement le père Cléophas Martin, comme premier aumônier militaire officiel de notre régiment, mais le cinquième dans les faits.

Pierre Vennat
Historien régimentaire
11 décembre 2009

 

Liste des Aumôniers

Mgr Favre Mgr Édouard-Charles Fabre 1873-1876
Chanoine Édouard Morin
Père Philémon Provost 1885 O.M.I.
Père Garceau
 
Père Cléophas Martin
Mgr Emmanuel Alphonse Deschamps 11-05-1906
Major Armand Sabourin 30-05-1938
Colonel Charles- Édouard Beaudry 1944
Capitaine M.Plante 1945
Capitaine Henri Gaboury  9-9-1940
Capitaine Jacques Brossard 23-9-1947
Padre Alphonse Boulanger aumônier (camps de prisonniers Dieppe Oblats )
Capitaine Lucien Clermont 1940 (camps de Sorel)
Major Ronald Charet 
Capitaine Gaston  Nicole
Major Jacques Guilbault

Les fusiliers Mont-Royal Nunquam Retrorsum