Jean-Marie Leroy

mardi 9 mars 2010, par fusmr

Hommage posthume à un vétéran des Fusiliers Mont-Royal

À l’été 2004, le groupe desCompagnons d’une terre à l’autre de Trois-Rivières a donné l’occasion à une douzaine de vétérans de la Seconde Guerre mondiale de vivre pour une dernière fois une aventure commémorative dans le cadre des activités entourant le 60eanniversaire du débarquement de Normandie. Parmi ce groupe, nous comptions sur une cinquantaine de membres provenant des Forces canadiennes, de la Légion royale canadienne, de citoyens de Trois-Rivières et d’une dizaine de Scouts-Pionniers à qui nous nous étions donné la mission de leur transmettre l’histoire de ces vétérans.

En prenant en charge dès 2002 cette délégation de vétérans, nous avons à l’époque fait la promesse de leur permettre un voyage commémoratif et agréable mais, en nous aventurant dans cette initiative du Devoir de Mémoire unique en son genre, il y a toutefois une dimension que nous n’avions pas perçue au départ mais qui s’est révélée au fil du temps. Tous les membres du groupe ont créé avec ces vétérans des liens d’amitiés qui ne pouvaient dorénavant se briser et nous avons tous bien senti que notre Devoir de Mémoire se tournerait désormais à accompagner ces vétérans dans les dernières années, voire les derniers mois de leur vie.

À ce jour, cinq nous ont quitté et la majorité des autres sont maintenant handicapés par la maladie. Jean-Marie Leroy est un de ceux qui nous a quitté en janvier 2009 au terme d’une maladie dont la fin était inéluctable. Jean-Marie Leroy, vétéran de la Seconde Guerre mondiale au sein des Fusiliers Mont-Royal, est entré dans nos vies de façon toute discrète, telle était sa personnalité malgré le fait qu’il aurait très bien pu faire état de façon ostentatoire de sa vie militaire et civile où il a pu côtoyer les personnalités publiques qui ont marqué le Québec dans la seconde partie du 20e siècle.

Dans tout cet effort d’accompagnement, nous consacrons énergies, temps et argents. Nous ne comptons plus les heures où l’un de nous accompagne un vétéran à l’hôpital, lui prodigue des soins, lui offre un repas au restaurant et toutes autres petites actions au quotidien. Il y a tant qui est réalisé au jour le jour par chacun de nous que nous n’en tenons pas de registre, à quoi cela servirait-il d’ailleurs, et cela va jusqu’à l’accomplissement des dernières volontés comme celle où Jean-Marie m’a demandé à ce qu’une petite quantité de ses cendres soient enfouies près de son meilleur compagnon d’armes, le soldat Joseph Conrad Montcalm (Fusiliers Mont-Royal, matricule D141922), tombé au champ d’honneur le 25 janvier 1945 et enterré au cimetière de Groesbeek aux Pays-Bas (Position de la pierre tombale : Lot V, Rangée E, pierre no 15).

Au cours des derniers mois, des démarches ont été entreprises auprès de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealthpour que le dernier souhait de Jean-Marie soit réalisé. Grâce au concours de messieurs Daniel David et Pierre Perret qui siègent sur le comité Juno Canada-Normandie, de Christophe Collet et des jeunes lycéens de l’association normande Westlake Brothers Souvenir, du Colonel Christian Rousseau qui occupe le poste d’Attaché de défense auprès de l’Ambassade du Canada en France, du docteur Ian Hussein qui occupe le poste de directeur du secteur Nord-de-l’Europe auprès de la CSGC et du Colonel John Roeterink qui occupe le poste d’Attaché de défense auprès de l’Ambassade du Canada aux Pays-Bas, le projet d’aller enfouir une petite quantité des cendres de Jean-Marie a été chaudement applaudi et approuvé. Toutes ces personnes citées sont des gens remarquables pour qui le Devoir de Mémoire n’est pas une simple expression de bon aloi.

La mise en terre du reliquaire, qui contient quelques grammes des cendres de Jean-Marie Leroy, aura lieu au cimetière de Groesbeek aux Pays-Bas lundi, le 3 mai 2010, à une heure qui reste à déterminer. Cette cérémonie précédera celle qui aura lieu à ce même cimetière pour souligner le 65e anniversaire de la Victoire en Europe et à laquelle participera le Ministre d’Anciens Combattants Canada, l’honorable Jean-Pierre Blackburn.

Lorsque je lui dis qu’il est un héros,
il me répond alors sereinement que ce n’est pas lui le héros

mais plutôt ceux qui sont tombés au combat au nom de la liberté.
Il enchaîne alors modestement,
comme seuls les grands hommes savent le faire,
en affirmant avoir accompli son devoir de simple soldat,
un point c’est tout.
 
Que la vie vous réserve encore bien des années
ou bien, telle une vague qui s’alanguit au terme de son éphémère existence,
vous soyez à l’assaut de votre dernière plage,
le temps vous arrache impitoyablement
de ceux qui vous sont reconnaissants.
Longtemps après que l’heure du crépuscule sera passée
et que vous aurez rejoint vos frères d’armes
à qui vous avez survécu,
nous nous souviendrons de vous.

Guy Bordeleau

Trois-Rivières

Courriel : Guy.bordeleau@uqtr.ca

 Vidéo : Réalisée par Étienne Demontigny et Marc-André Fallu“.

Notre ami Christophe Collet m’a fait parvenir le lien internet qui donne accès à la vidéo qui a été réalisée sur la cérémonie que lui et les élèves du lycée Victor Lépine de Caen ont tenu à Portsmouth en Angleterre.

Sur cette vidéo, nous voyons bien l’hommage qui a été rendu à notre ami vétéran Jean-Marie Leroy. Pour avoir accès à cette vidéo, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://www.youtube.com/watch ?v=l_ja_fNHZhk Pour ceux qui veulent féliciter ces jeunes, vous n’avez qu’à envoyer un message à Christophe dont l’adresse de courriel apparaît en copie conforme.

Our friend Christophe Collet that I told you last week sent me the web link which gives access to the video clip that was made about the ceremony that he and students of Lycee Victor Lepine in Caen held in Portsmouth in England.

In this video, we see that the tribute was paid to our veteran friend Jean-Marie Leroy. To have access this video, please click on the following link : http://www.youtube.com/watch ?v=l_ja_fNHZhk For those who want to congratulate these young students, simply send a message to Christophe Collet whose email appears in CC.

Les fusiliers Mont-Royal Nunquam Retrorsum